ComicsAZ News

Pourquoi pas !
Archives
Catégories
Articles les plus vus

La vie de Luck prend un nouveau tournant dans ce nouveau récit, Le tournoi des légendes.

Luck

Résumé de l’album :
Luck s’ennuie dans son école de graphisme. La seule raison qui le pousse à y aller, c’est Julie, avec qui il essaye vainement d’engager la conversation. Son autre passion ? Les graffitis qu’il fait sur les murs de la ville. Un jour, une mystérieuse artiste l’invite à participer à un important concours de graffitis :

le tournoi des légendes.
La vie de Luck prend un nouveau tournant. Et pas seulement sur le plan graphique : Gabrielle, qui fait partie de l’équipe de basket masculine, s’intéresse à lui. Mais Luck ne la remarque pas. Jusqu’à cette fameuse nuit où il l’affrontera au… basket.

Chronique de l’album :
Michel Falardeau est un jeune auteur québécois, né en 1979, auquel on doit déjà « Mertownville ». Dargaud publie ici un one-shot qui sent bon la fin d’adolescence et qui se destine plus particulièrement à un public sorti depuis peu de cette période qui retrouvera avec plaisir des sensations encore fraîches.

En commençant par préciser que « Luck » s’adresse plutôt aux jeunes, je ne veux pas faire de sectarisme mais plutôt mettre en avant la première réflexion que je me suis faite en fin de lecture. J’ai pensé à des BD comme « L’année du dragon », même si Falardeau a un sens de l’humour moins affirmé que Duprat et Vanyda. Le personnage principal se cherche, tant sentimentalement que dans ses activités, et l’ensemble du récit tourne autour ce ces errances.

Il y a un certain contenu, puisque Falardeau déploie son histoire sur 128 pages, mais on n’a pas l’impression de quelque chose de dense, loin de là. « Luck » ressemble davantage à une succession de petites scènes de la vie quotidienne qu’à un roman graphique d’ampleur sur le passage à l’âge adulte. C’est sympathique à lire mais l’ambiance est nettement moins touchante que dans un « Blankets » ou moins fun que dans « L’année du dragon ».

Le graphisme de Falardeau, qu’on sent à la fois inspiré par le manga et par les comics, renforce le côté « jeune », avec un dessin très ancré dans son temps (et qui pourrait mal vieillir, à vérifier dans dix ans ! ). C’est plaisant à regarder mais cela manque un peu de personnalité et d’âme à mon avis.

Une lecture qui peine à se démarquer de pas mal d’autres albums du même genre.

Album : Luck
Public : Ados – Adultes
Catégorie : Roman graphique – Bande dessinée
Scénario : Falardeau (Michel)
Dessin : Falardeau (Michel)
Editeur : Dargaud
Format classique , 128 pages
Couverture : Cartonnée

[via] Jean Loup, coinbd.com