ComicsAZ News

Pourquoi pas !
Archives
Catégories
  • Le stress nuit à votre santé ? Le remède existe
    Gérer le Stress, solution confirmée Vous aussi vous pouvez gérer les situations stressantes. Une solution à la portée de tous. Il suffit seulement d'avoir des comportements sociaux et d'aider ses proches, Ce qui réduirait l'emprise du stress sur le quotidien.
  • Qui n’aimererait pas rester en bonne santé ?
    Rester en bonne santé tout le long de sa vie ! c'est possible... Qui n'aimererait pas rester en bonne santé tout le long de sa vie ? Question bête, n'est-ce pas ! ... Eh bien non, la majorité des personnes ne se souci guère de sa santé et n'y prête même pas attention, car plongé […]
  • Les bienfaits du piment, ce merveilleux allié santé
    Le piment de Cayenne et ses nombreuses vertus médicinales Savez-vous que le piment conserve l'organisme humain en bonne santé et permet de ce fait de vivre plus longtemps ?. Découvrez les bienfaits de cet allié santé.
Articles les plus vus

Le Festival d’Angoulême sera représentative de tout le 9e art..Cette année plus qu’aucune autre, l’ambition du festival est d’embrasser « toute la bande dessinée ».

Angoulême: Quand les bulles pétillent

Benoît Mouchart, le directeur artistique du festival d'Angoulême, hier à Paris. M. Dovic / 20 MINUTES

Bande dessinée – La 38e édition du Festival d’Angoulême sera représentative de tout le 9e art…

Cette année plus qu’aucune autre, l’ambition du festival est d’embrasser « toute la bande dessinée ». Un credo qu’illustre parfaitement l’affiche du président Baru: si elle apparaît vaguement rétro au premier coup d’œil, un examen attentif dévoile un télé-phone mobile dans la main d’un personnage, des tags façon rap et les signatures de Jijé et de Zep sur le mur. Le passé sur lequel s’est bâtie la manifestation côtoie donc le présent – voire le futur, avec l’avènement du numérique – de la bande dessinée. Et c’est précisément la tonalité qu’adopte cette 38e édition, qui fera la part aussi belle à Snoopy qu’à Lanfeust.

Je dirais même plus
La direction artistique prouve son perpétuel souci d’ouverture à travers la sélection officielle. Quelle autre manifestation aurait osé faire s’affronter la BD reportage (Gaza 1956 de Joe Sacco) et le photocollage (Blaise de Dimitri Planchon), la fiction politique (Quai d’Orsay de Christophe Blain et Abel Lanzac) et les récits de zombies (Walking Dead de Kirkman et Adlard et The Zumbies de Lindingre et Julien CDM) ? Quel festival aurait osé mettre sur un pied d’égalité des titres dits « populaires » et d’autres plus confidentiels (28 titres sur les 86 sélectionnés sont publiés par de petits éditeurs indépendants) ? La volonté d’exhaustivité se fait chaque année davantage réalité. Le public ne s’y trompe pas, qui participe en masse au pèlerinage angoumoisin (213 000 entrées en 2010).

Par les expositions qu’il monte, les spectacles qu’il produit, les rencontres qu’il permet entre les auteurs internationaux et le public, le festival démontre un dynamisme constant et… vital, faisant de lui l’événement de référence d’un art en pleine ébullition créative.

Partenaires
Depuis 2006, 20 Minutes est fier d’être partenaire du Festival d’Angoulême. Et comme les partenaires de nos partenaires sont nos amis, nous soutenons le prix du public Fnac-SNCF pour lequel vous pouvez voter jusqu’à samedi.

[via] Olivier Mimran, 20minutes.fr